TANNER (A.)

TANNER (A.)
TANNER (A.)

TANNER ALAIN (1929- )

Alain Tanner a été le premier des jeunes cinéastes suisses à s’imposer, non sans peine, hors des frontières helvétiques. Il a d’abord été, avec Claude Goretta, l’animateur d’un ciné-club genevois, en 1951. Il lui était à l’époque impossible de «passer à la réalisation», car la télévision suisse n’existait pas encore. Il partit donc pour Londres, où il fréquenta la Cinémathèque et les milieux du free cinema , dont l’impact sera visible sur son œuvre. Il y réalise, avec Goretta, un premier essai de «cinéma direct», Nice Time (1957, sur la vie nocturne à Piccadilly), qui sera primé à Venise et lui vaudra un engagement à la B.B.C. Son permis de travail n’ayant pas été renouvelé, il se décide à rentrer en Suisse, mais s’arrête à Paris. Il y prend contact avec la nouvelle vague et est assistant de divers films.

En 1961, de retour à Genève, il commence à réaliser des documentaires pour la télévision suisse romande: la fiction ne l’intéresse pas. Travaillant au cachet, il reste assez libre quant au choix de ses sujets. Mais, lorsque sa collaboration se développe (1964-1968), il prend conscience des contraintes techniques du reportage. En 1968, il participe, avec Goretta, Lagrange, Roy et Soutter, à la fondation du «groupe des Cinq», qui entend faire du vrai cinéma en coproduction avec la télévision. De la période antérieure, on retiendra surtout Les Apprentis , essai de «découverte» de la jeunesse urbaine au travail (1964), qui a souffert de devoir être tourné en 35 millimètres. L’effort ultérieur du cinéaste consistera à introduire dans le film de fiction (seule production indépendante possible) les progrès de légèreté et de maniabilité qu’il n’a pu imposer aux cadres trop rigides de la télévision.

Il s’en fallut de peu que son premier long-métrage, Charles mort ou vif (1969), essai sur l’aliénation de l’individu et sur ses tentatives d’échappées sur le mode ludique, ne trouve pas de distributeur. Mais le succès parisien, puis mondial, de La Salamandre (1971), qui a bénéficié de la loi d’aide à la production votée en 1970, tire Tanner de l’obscurité. Ce film, plus riche et mieux développé que le précédent, repose sur le même thème, vu au féminin, et bénéficie de l’interprétation de Bulle Ogier. Entre-temps, les deux films recueillent le bénéfice moral de toute une campagne de sélections dans les festivals les plus divers, de Cannes jusqu’à San Antonio (Texas University).

Tanner, loin de se répéter, a cherché à se renouveler en même temps qu’il accentuait sa critique contestataire de la société suisse. Mais ses films suivants, Le Retour d’Afrique (1973) et Le Milieu du monde (1974), ont quelque peu déçu, par leur recours à des procédés mélodramatiques qui jurent avec leur volonté de modernisme. Le désir du cinéaste de coller aux problèmes qu’il évoque se révèle çà et là aussi étroit que ces problèmes eux-mêmes. L’honnêteté de Tanner, son refus des solutions toutes faites ou des généralisations hâtives se retournent contre lui, en même temps que son mépris de l’esthétique (supportable dans La Salamandre ) devient lassant. Il y a davantage de fantaisie (en même temps que de gravité vraie) dans Jonas qui aura vingt-cinq ans en l’an 2000 , réalisé en 1976, où sont abordés des problèmes tels que la tolérance, sexuelle ou autre, et l’écologie, à un meilleur niveau d’universalité. Tanner demeure d’ailleurs un cinéaste de l’aliénation exorcisée, donc de l’utopie: seulement, celle-ci a tendance de plus en plus nettement à se concentrer dans un destin individuel, que ce soit sous le signe de l’adolescence (Les Années lumière , 1981), du retrait hors du monde (Dans la ville blanche , 1983) ou de la possession érotique (le fulgurant et inclassable Une flamme dans mon cœur , 1987). Toujours, cependant, le réel revient et dénature violemment cette autarcie revendiquée (La Femme de Rose Hill , 1989).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tanner '88 — Criterion Collection DVD cover Format Comedy drama Created by Garry Trudeau …   Wikipedia

  • Tanner — bezeichnet eine Stadt im Limestone County des US Bundesstaates Alabama, siehe Tanner (Alabama) eine Eisenhütte in Tanne im Landkreis Harz, siehe Tanner Hütte ein Moor in Österreich, siehe Tanner Moor einen Roman von Robert Walser, siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • tanner — [ tane ] v. tr. <conjug. : 1> • 1260; tenner « fatiguer » 1195; de tan 1 ♦ Préparer (les peaux) avec du tan pour les rendre imputrescibles et en faire du cuir. Abusivt Tanner le cuir. Par ext. Préparer (les peaux) avec d autres substances… …   Encyclopédie Universelle

  • Tanner — may refer to: * Tanner (occupation), the tanning of leather and hides * Tanner (coin), sixpence in British coinage * Tanner stage (or Tanner scale), stages of physical development in children, adolescents and adults * Tanner 88 , television… …   Wikipedia

  • Tanner — Tanner, WA U.S. Census Designated Place in Washington Population (2000): 2966 Housing Units (2000): 1087 Land area (2000): 6.065717 sq. miles (15.710134 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 6.065717… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Tanner, WA — U.S. Census Designated Place in Washington Population (2000): 2966 Housing Units (2000): 1087 Land area (2000): 6.065717 sq. miles (15.710134 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 6.065717 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • tanner — (n.) sixpence, slang word first recorded 1811, of unknown origin. J.C. Hotten, lexicographer of Victorian slang, thinks it may be from tanner and skin, rhyming slang for thin, presumably in reference to the smallness of the coin. Not to be… …   Etymology dictionary

  • tanner — Tanner. v. a. Preparer les cuirs avec du tan. Tanner des cuirs de vaches …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tanner — Tan ner, n. One whose occupation is to tan hides, or convert them into leather by the use of tan. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tanner — Tan ner, n. [Etym. uncertain.] A sixpence. [Slang, Eng.] [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”